BIBERONS, COUCHES ET CONFINEMENT

Mis à jour : mai 2

En ce moment, de nombreux parents sont en confinement avec leur bébé. Pas toujours facile de faire preuve de patience.

Alors comment mieux gérer les pleurs de bébé ?



1. « DONNEZ-VOUS LE DROIT D’EN AVOIR ASSEZ »


Lorsque bébé arrive dans votre vie, c’est un immense bouleversement.

Vous avez le droit d’en avoir assez, de ne plus supporter ses pleurs, d’être en colère : Ce sont des sensations tout à fait légitimes que vous pouvez ressentir.

Par contre, ne perdez jamais le contrôle. Vous êtes l’adulte et ne devez en aucun cas traduire vos émotions, par des gestes violents.

Ils sont volontaires et feront de vous, de mauvais parents.





2. « COPIEZ LE RYTHME DE BÉBÉ »

Votre petit bout vous demande beaucoup d’attention et d’énergie

Le secret pour garder la forme et ne pas être trop épuisé : avoir un rythme pratiquement similaire au sien.

Nous faisons souvent l’erreur d’être très actif, lorsque bébé dort. Comme si, nous voulions rattraper du temps, sur nos journées !

Finalement, dès que bébé est réveillé, il faut être en forme et lui consacrer tout notre temps.

Alors, une fois que bébé est endormi, profitez-en vous aussi, pour dormir ou vous reposer.


3. « QUAND LA COLÈRE MONTE… ON S’ISOLE »

Vous n’en pouvez plus, bébé n’a pas dormi de la nuit et par conséquent vous non plus, vous comptez sur la matinée pour vous reposer mais c’est reparti, bébé pleure, ne veut pas dormir.

Vous sentez en vous la colère monter, vous êtes à bout : STOOOOP ! Faisons une pause.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous : par exemple, vous pouvez installer bébé, confortablement dans sa chambre, bien en sécurité, fermez la porte et allez vous isoler pour vous recentrer dans une autre pièce de la maison.


Il vaut mieux le laisser un peu pleurer et vous isoler plutôt que de vous laisser déborder par la colère.


Changez-vous les idées, pourquoi ne pas appeler un ami en visio, pour créer un contact visuel, par exemple ?

Et si cela n’est pas possible techniquement ou parce que la colère arrive en pleine nuit, je vous invite à tester un exercice de respiration basé sur une mini apnée.

Inspirez, bloquez votre respiration 2 secondes et expirez profondément.

C’est une très bonne technique pour faire comme un «  reset » au niveau de vos émotions.

Cela vous calmera automatiquement.

4. « JE TRANSFORME MON ÉNERGIE NÉGATIVE ET ÉNERGIE POSITIVE »

Il y aura des jours avec et des jours sans, des jours où vous serez en forme et d’autres où vous serez épuisés.

Un jour bébé passe une journée calme et tranquille, le lendemain il n’arrête pas de pleurer, vous n’arrivez pas à le calmer.

Au fond de vous, vous le savez, les pleurs vont laisser place aux rires, à la joie…

Pensez à tous ces moments de bonheur que vous vivez depuis l’arrivée de ce petit bout.

Ne rentrez pas dans cette spirale négative où vous vous dîtes que rien ne va, que vous n’y arriverez jamais.

Inversez votre manière de penser, tout va bien se passer et plus vous serez calme, plus bébé le sentira et il pourra enfin se calmer.


5. « AIMEZ »

La règle la plus simple, pour être de parfaits parents : aimez simplement votre enfant ! Même dans les moments compliqués, c’est l’amour qui vous aidera à surmonter vos difficultés du quotidien.





155 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2020 par Vanessa Carrara-Douillet. Créé avec Wix.com